Horizon 2030 : qui sont les managers de demain ? A la une !

Il serait évidemment prétentieux de prétendre savoir de quoi le management de demain sera fait, tant l’action managériale s’inscrit dans des environnements de plus en plus turbulents, complexes, incertains, nécessitant adaptation permanente et flexibilité. La question mérite pourtant d'être posée, car les modes de management des équipes ont profondément évolué depuis trente ans. Malgré tout, au regard des grandes évolutions sociétales, nous sommes en mesure de repérer quelques tendances de fond qui nous permettent d’esquisser le portrait-robot du manager de demain.

Préambule

Comment les managers devront-ils exercer leur métier dans 10 ans ? Une question sur laquelle se sont penchés plusieurs chercheurs dont les résultats ont été publiés dans la revue Management & avenir. En effet, à l'horizon 2030, la fonction de manager d’équipe aura profondément évolué, dans un environnement où 85 % des métiers qui seront exercés n'existaient pas en 2019.

Les managers, PDG, DRH et salariés interrogés sur leur vision de l’avenir ont permis d’identifier 4 dimensions qui vont caractériser ce métier :

  • la gestion des équipes et des personnes
  • la gestion des processus de travail
  • la gestion du changement
  • la polyvalence.

Pour relever les enjeux RH et managériaux à venir, l’entreprise doit sortir de l’illusion apparue au début des années 2000 qui fait voir dans les technologies une solution à tous les problèmes. Focus sur les leviers qui vont aider l’entreprise et les managers à relever les défis de la transformation.

Au sommaire de cet article :

1.Quelles seront les missions du manager de 2030 ?
Gérer des équipes et des personnes
Gérer des processus de travail
Gérer le changement

2.Quelles seront les compétences essentielles à la gestion des équipes de demain ?
Un manager agile
Un manager innovant
Un manager collaboratif
Un manager digital
Un manager émotionnel

Quelles seront les missions du manager de 2030 ?

Comment le leader va-t-il manager en 2030 ? Les grandes tendances nous montrent qu'il devra gérer des équipes mais aussi des personnes, des processus de travail et accompagner toujours plus de changements.

Gérer des équipes et des personnes

Un management plus humainDéjà au cœur des missions du manager, la gestion des équipes va se professionnaliser davantage en 2030 jusqu'à ce que le manager se transforme en « gestionnaire des équipes et des personnes », un rôle qui consistera à « gérer des individus et à animer un collectif ».

Le manager devra répondre aux besoins et attentes des collaborateurs. A ce titre, il devra jongler entre les envies des collaborateurs de conjuguer meilleure qualité de vie, dans et en dehors du travail, et évolution de carrière.

D’ici 2030, l’entreprise sera de plus en plus confrontée à la pluralité des publics, c’est une des tendances identifiées dans une enquête menée par l’institut Viavoice pour HEC/Le Figaro . Ce sont autant de groupes sociaux différents qu’il faudra mieux écouter pour accompagner les mutations du travail. Être écouté et reconnu est en effet un besoin qui se manifeste de plus en plus au sein des organisations.

Face à des collaborateurs de plus en plus nomades, le rôle du manager sera donc d'être à l'écoute, d'orienter, de conseiller, de guider et d'accompagner afin de permettre aux salariés de se développer pour la suite de leur carrière. Mais avec la responsabilisation des travailleurs se profile aussi la question du leadership et de la légitimité du manager...

Le management de 2030 devra ainsi être en capacité de manager des ressources internes fortement déstabilisées, mais aussi des prestataires externes à l'entreprise.  
Ce sera donc la capacité à rassembler rapidement et de manière répétée qui sera la qualité première de ces managers, qui devront faire preuve d'un fort charisme pour donner du sens à cette fragmentation du travail.

Gérer des processus de travail

Devenus des coachs en 2030, les managers devront déléguer les tâches traditionnellement associées au management (administratif, reporting, etc.).

Gestion de projet, gestion de processus... les managers devront savoir composer avec des missions dépassant leurs domaines d'influence.

Ils maîtriseront de fait un large éventail de connaissances et des compétences transversales « leur permettant de saisir, du moins superficiellement, les enjeux des différents départements et activités associées ». Pour faire avancer leurs projets, les managers devront mobilier les ressources autour d’eux et faire jouer leur réseau.

Le management transversal a pour mission d’assurer la coordination et la coopération entre différents métiers, équipes ou départements.

Le silotage des organisations, autrement dit l’existence de frontières rigides entre ses services, est aujourd’hui battu en brèche. Au niveau fonctionnel, le moins que l’on puisse dire est qu’il ne facilite pas la coordination. Parfois jusqu’à entraîner des blocages et des conflits.

Le management transversal se propose de dépasser les limites imposées par le silotage des organisations. Destiné à améliorer l’efficacité de l’entreprise il doit, pour réussir, obéir à certaines pratiques… et s’appuyer sur des personnalités aux talents bien identifiés.

Gérer le changement

Le management de transition devrait être en 2030 un mode habituel de la relation contractuelle avec les entreprises qui ont des besoins d’experts de plus en plus urgents pour  mettre en œuvre des projets complexes de transformation.

Aujourd’hui les plus grands demandeurs de managers de transition sont les entreprises de l’industrie et du commerce, qui ont du se remettre en question et recourir à des experts capables de les aider à piloter le changement.
Dans la décennie qui arrive, ce sont les nouveaux secteurs de l’économie, les startups qui vont grandir, celles des secteurs innovants comme l’e-commerce, les biotechnologies,  la transformation digitale… qui  y recourront. Ces acteurs de l’économie moderne vont assurément devenir les plus adeptes du management de transition du fait d’une croissance forte, de nouveaux besoins de flexibilité et d’agilité sur des marchés au rythme accéléré.

Quelles seront les compétences essentielles à la gestion des équipes de demain ?

Ces évolutions soulèvent la question du profil et des compétences du manager de demain. Les précurseurs l’annoncent comme un manager ayant développé des compétences absolument nécessaires : les compétences comportementales…

Un manager agile

Les qualités du manager agilePour faire face à un environnement plus horizontal, plus collaboratif, plus connecté, les entreprises doivent développer des organisations souples… et trouver des «managers agiles» pour incarner ces nouveaux modes de fonctionnement.

Habitué au changement, le manager de 2030 est également polyvalent, il s'adapte à de nouvelles équipes, à des contenus différents dans son travail.

Dans un contexte économique, tendu, imprédictible, dans lequel on doit souvent faire plus et mieux avec moins, la capacité d’acceptation devient une aptitude clef. Elle nécessite de concentrer son énergie sur « ce sur quoi je peux agir ».

Cette capacité à être résolument orienté solution et à appréhender l’imprévu et l’incertitude sans peur, mais avec la curiosité du chercheur face à l’inconnu, sera fortement challengée dans les environnements de plus en plus contraints et soumis aux pressions.

Un manager innovant

Davantage « bricoleur » que planificateur, le manager de demain a une approche de « juste-innovation ». Une innovation non systématique mais créatrice de valeur et réellement bénéfique pour les parties prenantes.

Il favorise les initiatives et sait construire des solutions en tâtonnant, en expérimentant, en acceptant les erreurs (les siennes et celles de ses collaborateurs), en les intégrant comme autant d’opportunités d’apprentissage.

Une fois le droit à l’erreur accordé, la créativité peut avoir lieu au sein de l’équipe : une créativité utile au service de l’expérience client et de la réflexion autour de nouveaux business modèles.

Un manager collaboratif

Les organisations de demain seront certainement encore plus transversales et nécessiteront plus que jamais des aptitudes à la coopération et à la collaboration. Le manager de demain sait créer de la valeur par l’intelligence collective et appréhender la compétition et les impératifs de performance dans une logique coopérative et collaborative.

Développer son aptitude à la coopérationLe management collaboratif n’est donc pas simple et nécessite certaines compétences en plus de celles du management directif. C’est une étape supplémentaire dans votre management d’équipe au quotidien.

Il faut donc savoir développer de nouvelles compétences :

  • Bienveillance
  • Intelligence émotionnelle
  • Animation des équipes
  • Mise en dynamique des équipes
  • Anticipation

Le dernier point à ne pas oublier est la maîtrise de son ego. En effet, le management collaboratif nécessite de laisser la main à ses équipes. Vous n’êtes plus le seul décideur. Dans ce processus, vous ne prenez désormais plus toute la place. Il est donc nécessaire de faire exister l’autre en le laissant intervenir. Travailler sur soi sera une compétence supplémentaire.

Un manager digital

En l’espace de trois décennies, le management a beaucoup évolué et les méthodes et réflexes de travail ne sont, pour la plupart, plus les mêmes dans les entreprises. Tous les secteurs sont touchés et c’est bien évidemment dû à la transformation numérique.

Cette dernière a eu pour effet de digitaliser progressivement le quotidien des entreprises et collaborateurs en instaurant de nouveaux outils améliorant la productivité, en permettant la diffusion rapide et décloisonnée de l’information et en démocratisant de nouveaux types de management.

Le « manager digital », ce n’est pas celui qui passe ses journées le nez dans son nouveau smartphone, mais c’est celui qui sait créer, animer et faire vivre une communauté.

La maîtrise des outils collaboratifs pour agir dans des organisations éclatées et selon des logiques asynchrones devient une compétence de base, au même titre que la maîtrise d’un tableur Excel aujourd’hui.

Un manager émotionnel

Le manager de demain est un être complet, conjuguant à la fois une orientation résultats et un souci constant du bien-être de ses collaborateurs. La performance sociale est devenue aussi cruciale que la performance économique.

Dans ce contexte, l’intelligence émotionnelle, la capacité à mieux comprendre et appréhender ses émotions et celles des autres, la capacité à apporter plus de reconnaissance à ses collaborateurs, à concilier exigence et bienveillance, deviennent des critères différentiant.

Le manager émotionnel cherche également à inspirer confiance à ses équipes. Clarté, éthique personnelle, capacité à parler vrai, compétences métier sont autant d’ingrédients nécessaires à la création de cette confiance si difficile à construire et si facile à détruire.

En conclusion

Ainsi, le manager de 2030 devra être au courant de ce qu'il se passe à l’extérieur, mais aussi dans les services au sein de son entreprise. Il sort de sa zone d'attribution et devra donc certainement apprendre à gérer de manière flexible les frontières entre ses projets, ses équipes, ses compétences, et l'ensemble des éléments périphériques avec lesquels il devra travailler au quotidien.

L’évolution des pratiques managériales sera également caractérisée par l’attente d’un leadership humble, qui éclaire, plus dans la confiance que dans le contrôle, qui anime plus qu’il ne dirige, plus collaboratif et qui sait se remettre en question.

La formation pour répondre au challengeRepérer, former et accompagner ces nouveaux managers sera un challenge. Cultiver et préserver leur motivation sera essentiel. Pour relever ces nouveaux défis, Evolutis est déjà à vos côtés et vous propose un large éventail de formations au management d’équipe sur Rennes et en Bretagne.

Nous organisons également un stage inter-entreprises "Manager son équipe au quotidien" qui se déroulera en Bretagne, près de Rennes, les 10 et 11 février 2020.

 

 

 

Vous souhaitez aller plus loin? Voici quelques ressources complémentaires:

1. Articles
Coaching commercial : quelles bonnes postures pour les managers ?
Managers : comment innover par la communication ?
Etes-vous un manager participatif ?

2. Formations 
Formation : Manager une équipe
Formation : Déléguer et responsabiliser
Toutes nos formations intra management
Toutes nos formations inter-entreprises

QUE PENSENT NOS CLIENTS DE LEUR EXPERIENCE AVEC EVOLUTIS ?Avis Google sur Evolutis

 Catherine Lubin

Formation très intéressante et passionnante.
Nous pouvons évaluer immédiatement les retombées positives grâce aux retours de nos devis signés.
Un Grand Merci pour cette approche très pro et présentée avec humour et bonne humeur.

  Sarah Robert

2 jours très enrichissants et conformes à mes attentes : Monsieur Guérinel nous fait partager son expérience et nous donne des moyens simples à mettre en place pour gérer notre temps si précieux, le tout dans une ambiance conviviale et bienveillante. Je recommande vivement.

 Audrey Lachuer

Formation pratique et concrète. Permet de mettre en oeuvre rapidement les connaissances acquises lors de la formation. Monsieur Guérinel est un professionnel rigoureux qui apporte de la méthode.

 Frederic Vandecasteele

Formation très enrichissante, dynamique et passionnante.
Les pratiques et conseils fonctionnent quand on les utilise.

 Jean-Paul Lange

Une session de deux jours, dynamique, variée et très enrichissante et, qui plus est, menée avec brio et entrain par un formateur totalement dédié à sa mission. Sans oublier une juste dose d’humour rendant l’ensemble convivial et terriblement efficace !
Pour résumé un Pro ...

  Romuald Renard

Formation commerciale pour les patrons vendeurs du bâtiment.
Très bonne formation commercial, travail en équipe, mise en situation sous forme de sketchs, merci à Evolutis.

 Sylvain Cesbron

Très bonne formation, parfaitement adaptée à mes besoins

 Vincent Lebailly

Formation très enrichissante
Un formateur très pédagogue avec des outils délivrés tout à fait fonctionnels et rapidement applicables sur le terrain"
V Lebailly - Architecte naval

 Confortéo SAS

Différents modules organisés par la Fédération du Bâtiment. Approche pragmatique des contraintes des non commerciaux. Mise en place de jeux de rôle dynamiques et ludiques. A conseiller à tous ceux qui désirent s'initier à la préparation à la vente.

 

Formations Vente et action commerciale

1000 caractères restants