Soigner sa prise de congé, c'est soigner sa relation client!

En fin d'entretien de vente, la prise de congé est essentielle pour la consolidation de la relation commerciale, que la conclusion de la vente ait réussi ou échoué. C'est au vendeur que revient l'initiative de la prise de congé. Vous devez avoir le souci de mettre en place la relation future avec votre interlocuteur, en suivant les étapes de la prise de congé et en adoptant un comportement adéquat.

Dans ma première lettre, je vous rappelais l'importance de la prise de contact et de la règle des 4 fois 20.
Vous avez réussi à appliquer cette règle ? 
Tant mieux.
Dans ma seconde lettre, je vous présentais une erreur très répandue : la projection 
Dans la suivante je vous parlais d'un autre piège de la découverte : l'inférence.
Une fois votre découverte réalisée et ces deux écueils évités, vous avez découvert comment faire une proposition adaptée et l'argumenter.
Je vous ai ensuite invité à découvrir quelques clés pour parvenir à la conclusion.

Aujourd'hui, pour clôturer cette série de lettres, je vais vous parler de la prise de congé.

Elle doit laisser une bonne impression, afin que d’autres entretiens de vente puissent encore se réaliser.
Il ne faut pas oublier qu'un client n’est jamais totalement gagné ni totalement perdu!

La confiance qui s'est installée au fur et à mesure des étapes de l'entretien de vente doit perdurer même quand le client a signé et que le moment est venu de se quitter.
Pour ce faire, vous pouvez utiliser les 4 R :

  • Rassurer
  • Remercier
  • Raccompagner
  • Revoir

 

1- Communiquer

En cas de vente, vous devez remercier le client de son accueil, de sa confiance...mais pas de sa commande!
Vous pouvez en revanche le féliciter de sa décision.
Rappelez-lui votre disponibilité, votre engagement afin de pérenniser votre relation.
Mais attention : sachez maîtriser votre satisfaction d'avoir remporté l'affaire! Il s'agit de ne pas paraître présomptueux ou arrogant... 

En cas de non-vente, remerciez le client du temps qu'il vous a accordé, comprenez son choix (même si vous le regrettez).

Enfin, veillez à rester souriant et maîtrisez votre déception d'avoir perdu...

2- Préparer la prochaine visite

Il faut avant tout montrer que vous restez à la disposition du client, par exemple en lui remettant votre carte de visite.prendre un prochain rendez-vous

Envisagez un prochain rendez-vous téléphonique, ou une nouvelle visite (à noter).
Vous pouvez aussi, en cas de non-vente, jeter les bases d'une relance.

3- Prendre effectivement congé

Evitez les bavardages inutiles...mais partez sans précipitation!
Il s’agit de clore le rendez-vous en développant une relation privilégiée.

Par exemple, il est de bon ton, pour un vendeur, de s'enquérir, quelques jours après la vente, de ce que pense le client de son achat : respect des délais de livraison, difficultés d'installation ou d'apprentissage.
Pour le commercial, c'est l'occasion de renforcer la qualité de la relation vendeur-client... et de vendre un service complémentaire!

Vous voulez avoir toutes les cartes en main pour concrétiser vos ventes et développer sereinement vos affaires?

Participez à  notre stage conclure une vente en 10 étapes qui se tiendra près de Saint Malo (35) les 27 et 28 février 2017

Télécharger le programme
Télécharger le bulletin d'inscription

 

Nos lettres précédentes :
Pour voir la lettre n°1 : la règle des 4 x 20, cliquez ici
Pour voir la lettre n°2 : la projection, cliquez ici
Pour voir la lettre n°3 : l'inférence, cliquez ici
Pour voir la lettre n°4 : l'argumentation, cliquez ici
Pour voir notre lettre n°5 : la conclusion, cliquez ici

Voir tous nos stages inter-entreprises

 

 

Formations Vente et action commerciale

1000 caractères restants