fbpx

Zoom : Qu’est-ce que les soft skills ?

Aujourd’hui, les entreprises misent sur le recrutement de profils dotés d’excellents niveaux de soft skills pour faire face au changement. Mais qu’en est-il de tous les collaborateurs déjà présents ? Pour s’adapter avec agilité et anticiper l'avenir, les entreprises ont tout intérêt à s’appuyer sur le potentiel de chacun d’entre eux.

Evolutis formation fait le point pour vous sur ces compétences (presque) comme les autres, qu’on peut évaluer et développer à condition de prendre le temps de bien les définir.

Je veux réserver cette formation

 

Que signifie « Soft skills » ?

Il s’agit bien de compétences, c’est-à-dire des aptitudes mises en œuvre dans la pratique. Et la particularité des softs skills est leur transversalité : elle ne sont pas liées à un métier ou à un contexte technique particulier. C’est ce qui les distingue des « Hard skills ».

Pour approfondir :

  • Une soft skill s’acquiert
    Autrement dit, une soft skill n’est pas innée : ce n’est pas un trait de personnalité.

C’est une aptitude qui peut être apprise et à laquelle on peut se former.

  • Une soft skill s’applique
    Par définition, une compétence se met en œuvre concrètement, dans la pratique. Ainsi, la soft skill n’est pas intangible. On lui associe des techniques et des méthodes, que l’on peut apprendre et utiliser au quotidien.

Quelles sont les différentes catégories de soft skills ?

Toutes les soft skills ne sont pas à mettre dans le même panier. Il est important, pour prioriser les formations soft skills, de différencier celles qui peuvent être “facilement” enseignées ou acquises des autres.

  • Les premières sont les compétences humaines ou transversales.
    Elles
    peuvent être ramenées à des attitudes, des postures ou des comportements concrets et directement en prise avec le terrain.
    Par exemple, l’agilité relationnelle, le leadership, la communication.
  • Les secondes sont celles qui relèvent plutôt de traits de caractères.
    Elles peuvent certes être renforcées, mais sont moins faciles à acquérir par une formation.
    C’est le cas par exemple de la curiosité, soft skill souvent citée comme stratégique.

Quelles sont les soft skills les plus recherchées par les entreprises ?

Il y a un choix à faire, pour déterminer sur quelles soft skills spécifiques miser et axer vos budgets formation. Comment faire la part des choses et identifier les compétences prioritaires pour établir un plan de formation cohérent et pertinent ?

Entre les compétences comportementales indispensables pour être performant dans un rôle donné, les savoir-être attendus dans l’organisation et les compétences humaines qui portent les valeurs d’une entreprise, la liste de soft skills stratégiques peut-être longue.

Voici quelques exemples :

  • leadership, Management à distance, communication et intelligence émotionnelle pour les managers.
  • Négociation, empathie et résolution de problème pour les responsables de la relation client.
  • Gestion du stress et autonomie pour les entreprises où tout va très vite.
  • Résilience et adaptabilité pour celles en proie aux transformations.

Comment développer les soft skills ?

Pour attirer les talents, les fidéliser, booster vos performances commerciales et vous démarquer de la concurrence, vous devez développer les savoir-être de vos équipes.
Mais comment ? Si développer des savoir-faire ou compétences techniques semble plus facile, ce n’est pas le cas des savoir-être car parle de comportements humains.

Comment développer ses soft skills?

Nous vous proposons d’agir selon 4 étapes clés :

1 - Définir le contexte

Ce qui rend les choses complexes, c’est que l’on peut donner de multiples sens à un savoir-être. En fonction du secteur d’activité, du métier et des objectifs de l’entreprise, la réponse sera différente. En étant clair sur la manière dont vous voulez que les soft skills soient mises en oeuvre, les salariés savent concrètement quel comportement adopter et cela facilite leur apprentissage.

2- La formation, pour savoir et savoir comment faire

Toute formation comporte une étape de construction des contenus pédagogiques, et d’animation/déploiement. Ces étapes correspondent d’ailleurs elles-mêmes à des soft skills ! À vous de choisir entre l’interne et l’externe pour chacune de ces étapes, selon vos contraintes et vos ressources.

3 - La mise en application, pour savoir faire

Le développement d’une soft skill suppose qu’elle soit effectivement utilisée dans les pratiques auxquelles on l’a associée. L’un des meilleurs moyens pour acquérir et développer des compétences est la pratique. On apprend toujours mieux lorsqu’on se jette à l’eau ! Commencez par de petites actions sans risque et faciles pour ne pas démotiver vos salariés ou les braquer. Cela implique également d’en vérifier et d’en recadre si besoin l’usage. 

4 - L’évaluation, pour renforcer

Cela suppose que les systèmes d’évaluation de la performance qui existe dans votre entreprise s’intéressent aussi aux soft skills.
Pour que vos équipes développent leurs savoir-être, les managers doivent donner régulièrement des feedbacks sur leurs comportements.
Donner des feedbacks constructifs permet de responsabiliser les salariés et de les aider à grandir et à progresser.

En conclusion

Apprendre et développer des savoir-être, c’est possible et mesurable ! Suivre une formation soft skills apportera des retombées positives aussi bien sur le bien-être de vos équipes que sur la performance de votre entreprise. Pour cela, anticipez vos besoins et préparez un cahier des charges avec un calendrier de formation à l’aide des managers.

Evolutis vous propose de nombreuses formations, individuelles ou collectives, en présentiel ou à distance, qui vous permettent à chacun de développer des soft skills spécifiques.

Je veux réserver cette formation

 

QUE PENSENT NOS CLIENTS DE LEUR EXPERIENCE AVEC EVOLUTIS ?

                          

 

Formations Vente et action commerciale